Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

02 octobre 2008

Débat Palin-Biden: vers la franche rigolade?

Ce soir a donc lieu le débat entre Sarah Palin et Joe Biden, qui promet d'être l'un des débats vice-présidentiels les plus regardés. Maintenant que l'enthousiasme autour de la candidature de la politicienne nouvelle et peu connue est retombé, et que les performances affligeantes de Palin dans rares interviews accordées ont été discutées partout, on ne peut que s'attendre à ce qu'elle se ridiculise une fois de plus ce soir, n'est-ce pas?

Pas si vite. Il est tentant de se frotter les mains à l'idée que Sarah Palin produise une nouvelle prestation consternante et dise quelque chose de totalement abérrant pour s'enfoncer encore plus, mais ceux qui ont préparé les pop-corns et s'attendent à passer une soirée de franche rigolade risquent d'être un peu déçus.

En effet, les attentes sont maintenant si basses pour Sarah Palin, qu'il lui suffit presque de savoir dire son nom pour surprendre. En un mot: il lui sera facile d'être moins mauvaise qu'on la vue dernièrement. Voilà des jours qu'elle est placée en camp de préparation intensif pour ce débat: même si elle ne peut pas "apprendre" toute la politique en si peu de temps, on va bien sûr lui inculquer un discours type à ressortir pour chaque sujet qui est susceptible d'être évoqué. Les conseillers républicains vont lui concocter également des petites phrases choc qui passeront bien lorsque les médias repasseront les meilleurs moments du débat dans les jours qui suivent. Elle est a d'ailleurs été plutôt bonne dans les débats qu'elle a faits dans la course au poste de gouverneur d'Alaska. Car les débats sont bien plus structurés. D'ailleurs le format de ce soir ne prévoit pas beaucoup de place pour des échanges directs entre les candidats, et pourrait bien se limiter à des réponses générales des candidats sur des sujets somme toute bien prévisibles. Il y a donc beaucoup moins de chance qu'elle fasse une grosse gaffe ou ne soit pas prête pour telle ou telle question.

Le dilemme pour Joe Biden est sur l'attitude à adopter: il ne peut pas se permettre de l'attaquer trop frontalement sous peine d'être taxé de sexisme, si de trop l'ignorer au risque de sembler condescendant. Il va donc devoir marcher sur des oeufs pour trouver le ton juste.

Quoi qu'il en soit, même si Palin s'en sort étonnamment bien, il est difficile d'imaginer que cela transforme fondamentalement la dynamique de la course. En revanche, cela pourra sans doute arrêter l'hémorragie et stabiliser son taux d'approbation... du moins jusqu'à ce qu'elle redonne une réponse stupide à un journaliste. Si elle s'en tire bien, il est concevable qu'elle aide McCain a rattraper un peu de son retard. Mais soyons réalistes: quoi qu'il arrive, il est peu probable qu'elle puisse convaincre beaucoup de gens qu'elle est prête à assurer la présidence en cas de besoin, et encore moins de changer leur préférence de vote pour le candidat lui-même.

Posté par Pat Philly à 13:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je reve d'un truc completement fou, du style : elle craque sur une question vraiment trop dure et elle quitte le plateau en pleurs ; ou bien, elle annule au dernier moment ("J'ai un peu mal au ventre") ou un super truc comme ca !!

    Posté par Stephanie, 02 octobre 2008 à 14:44
  • hoooo on a les mêmes rêves stéphanie!!!
    malheureusement c'est l'ennui total, c'est de la récitation avec les fameuses "phrases choc" toutes prêtes et les moments émotions bien choisis.

    Posté par yunilin, 02 octobre 2008 à 22:32

Poster un commentaire