Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

23 septembre 2008

La route vers les 270 votes...

Nous avons vu dans l'article précédent (ci-dessous) la situation des sondages nationaux. Bien sûr, il est possible de gagner davantage de voix au niveau national et ne pas parvenir à remporter les états qui vont nous permettre de franchir le cap fatidique des 270 grands électeurs (cf. l'édition 2000).

Regardons donc de plus près quels sont les états les plus importants et quelle est la situation actuellement. Souvenez-vous, en 2004, John Kerry avait obtenu 252 votes contre 286 pour Bush. Il faudrait donc, en supposant que Obama parvient à garder tous les états gagnés par Kerry, trouver encore 18 points quelque part. Il y a bien entendu plusieurs manières de prendre en compte les sondages état par état: soit le dernier sondage, soit une moyenne des derniers sondages, ou d'autres considérations plus ou moins objectives pour évaluer la situation.

Ci-dessous, deux sources utilisant des méthodes différentes parviennent à la même carte, donnant actuellement l'avantage à Obama avec 273 votes contre 265. C'est la configuration la plus "probable", celle que nous avions déjà discutée: c'est la voie qui consiste à gagner tous les états de John Kerry (252), ainsi que le trio Iowa (IA sur la carte de droite, 7 votes), Nouveau-Mexique (NM, 5) et Colorado (CO, 9). Obama est actuellement en tête dans les trois états, avec des avantages assez importants en Iowa et au Nouveau-Mexique.
polls_presidentelectpolls_RCP

C'est également la configuration proposée ci-dessous, avec des présentations légèrement différentes. Le graphique de gauche utilise tout un système de couleurs plus ou moins foncées selon que les sondages sont serrés ou non. Celui de droite présente la carte avec des petits carrés, chaque carré correspondant à un grand électeur. Ainsi, l'Alaska, bien que très grand, n'est formé que de 3 petits carrés conformément à son poids électoral.
polls_electionprojection2polls_mydd

polls_electoralvoteSignalons encore une autre possibilité: le graphique ci-contre donne une version légèrement différente. Accordant à Obama les états de Kerry (252) ainsi que le triplé Iowa, Nouveau-Mexique, Colorado (21 au total), il tient compte des derniers sondages favorable à Obama en Virginie (VA, 13), mais retire le New Hampshire (NH, 4) qui a dernièrement été un peu plus favorable à McCain.
Ainsi 252 + 21 + 13 - 4 = 282 pour Obama. L'Ohio (OH) est ici considéré comme trop serré pour être attribué à un candidat.
Notons que, dans cette situation, si Obama venait à finalement perdre la Virginie, nous atteindrions l'égalité avec 269 voix pour chacun des candidats. Un scénario pas si absurde, donc, discuté dans un précédent article.

polls_princetonEnfin, cette autre version est identique à ce qui précède, sauf que c'est la Caroline du Nord (NC) qui est jugée trop serrée, et l'Ohio est attribué à McCain.

La carte est déformée pour que la surface de chaque état corresponde à son poids électoral.




En général, ces derniers jours, Obama a bien amélioré ses résultats en Virginie et en Caroline du Nord. La Virginie semble maintenant être une meilleure cible pour Obama que l'Ohio, dont les récents sondages ont été plutôt mauvais. Voilà qui est plutôt une bonne chose pour les démocrates, puisque la Virginie est un état où Obama a eu de bien meilleurs résultats dans les primaires que les sondages ne le laissaient prévoir, où le gouverneur est démocrate, où l'un des sénateurs est démocrate et où l'on s'apprête à élire un deuxième démocrate au Sénat en novembre. De plus, les républicains sont moins bien organisés là-bas, puisque ce n'est pas un état qu'ils ont dû défendre activement dans les dernières présidentielles.

Où est-ce que Obama a de moins bons sondages dernièrement? En Ohio, on l'a dit, mais également en Pennsylvanie. Bien qu'il gagnerait sûrement la Pennsylvanie si l'élection avait lieu aujourd'hui, l'état est devenu bien plus compétitif des derniers temps, si bien que si les sondages nationaux devaient se ramener à une quasi-égalité, la Pennsylvanie deviendrait très vulnérable.

La situation est donc la suivante: Obama n'aura probablement pas de mal à remporter des états gagnés par Bush en 2004: l'Iowa et le Nouveau-Mexique semblent décidément acquis. Et quelque part, il faudra qu'il remporte un dernier état pour atteindre les 270 votes (peut-être le Colorado ou la Virginie, ou éventuellement l'Ohio, l'Indiana, la Floride, le Nevada ou la Caroline du Nord). On ne sait pas vraiment lequel de ces états il va faire basculer dans le camp démocrate, mais il faudrait vraiment qu'il joue de malchance pour échouer dans chacun d'eux, d'autant plus qu'ils sont plutôt diversifiés du point de vue démographique. Mais toute cette belle théorie pourrait tomber à l'eau s'il venait à être battu en Pennsylvanie ou dans le Michigan...

Posté par Pat Philly à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire