Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

02 novembre 2008

Soutiens divers et variés...

En général, le soutien apporté aux candidats par telle ou telle publication, organisation ou personnalité n'influence pas énormément les résultats. Concernant les différents journaux, John Kerry avait par exemple reçu le soutien de 214 publications contre 205 pour Bush, avait cela ne l'avait pas pour autant fait gagner l'élection.

Cette année, pourtant, il est intéressant de noter que la répartition des soutiens est beaucoup moins équilibrée qu'en 2004. Ainsi, Obama a reçu le soutien de 424 quotidiens, magazines et publications diverses (représentant un tirage total de 38 millions d'exemplaires) et McCain a reçu le soutien de 130 publications (pour un tirage total de 9 millions). Parmi les journaux soutenant cette année Obama, 55 avaient soutenu Bush en 2004 et ont donc cette fois-ci décidé de porter leur choix sur le candidat du parti opposé - en revanche seuls 5 journaux soutenant McCain avaient choisi John Kerry en 2004.

Image_1

Les républicains ont beau railler les médias "tous de gauche", le contraste est cette année frappant par rapport aux autres élections.

Concernant le soutien de personnalités, on a vu que Obama se targuait d'avoir été appuyé par plusieurs républicains, tels que Colin Powell ou Scott McClellan (ancien porte-parole de l'administration Bush). Dernièrement, il y a aussi eu Ken Duberstein, ancien chef de cabinet de la Maison Blanche sous Ronald Reagan. Celui-ci ne s'est d'ailleurs pas gêné pour critiqué le choix de Sarah Palin, une sélection hâtive faite après un seul entretien, "alors que même pour un emploi au McDonald's on fait passer davantage d'interviews"! La vidéo ici.

cheney_grrEt c'est maintenant le vice-président Dick Cheney qui a révélé son soutien pour - surprise - John McCain! Voilà un soutien dont il se serait bien passé, lui qui essaie tant bien que mal de se distancer de l'administration actuelle, plus impopulaire que jamais. Notons que Dick Cheney réussit le tour de force d'être encore plus détesté que George W. Bush...

Bien sûr, McCain ne s'est pas trop vanté de ce cadeau empoisonné, et s'est bien gardé d'en faire un spot publicitaire pour le faire savoir haut et fort. En fait, c'est Obama qui s'est fait un plaisir de le mentionner. Voir la vidéo du meeting de campagne pendant lequel Obama "félicite" son adversaire pour ce soutien si précieux... La campagne a même fait un spot télévisé pour s'en moquer (voir la vidéo ici).

Et qu'en dit le camp McCain? Apparemment, ils ne sont pas très ravis: "Barack Obama et Dick Cheney ne sont pas seulement cousins, ils ont été tout deux d'accord sur la politique énergétique de Bush et les dépenses incontrôlées auxquelles John McCain s'est opposé." Amusant qu'ils cherchent à persuader les électeurs que Cheney et Obama ont davantage en commun que Cheney et McCain. Pas sûr que cela soit une excellente stratégie...

Posté par Pat Philly à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire