Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

23 octobre 2008

"My tailor is rich!"

McCain a grand besoin de changer la direction de la campagne en parlant d'autre chose que de l'économie. Oups, voilà que d'autres nouvelles tendent à percer, mais peut-être pas celles qu'il souhaitait...

La dernière histoire concernant Sarah Palin achève d'enfoncer encore la candidate. Il s'avère que la campagne a dépensé 150'000 dollars en vêtements pour habiller la candidate depuis un mois. L'histoire a été rapportée dans tous les principaux médias du pays (Washington Post, Los Angeles Times, New York Times, CNN, Fox News, etc.) Le problème est que son image de "hockey mom", comme tout le monde, à qui les Américains moyens pourraient s'identifier est bien mise à mal par les révélations de 150'000 dollars de dépenses en fringues, qui est le budget d'habillement de la famille moyenne en 80 ans... (Sans oublier les 20'000 dollars pour le maquillage...) Du coup, des républicains ayant contribué à la campagne McCain se plaignent de la manière dont leur argent a été utilisé et réclament des remboursements. Si vous aimez la mode et souhaitez voir où Palin fait ses achats, ainsi que le détail de ses dépenses dans chaque magasin, c'est ici.

New_Picture__42_Ajoutez à cela de nouvelles interviews menées par Sarah Palin... Eh oui, c'est toujours aussi savoureux. Par exemple, en ce qui concerne le rôle du vice-président: "Un vice-président a vraiment un super job parce qu'il est non seulement là pour soutenir le président, il est comme le membre de son équipe, le coéquipier de ce président, mais également, il est en charge du Sénat, donc s'il le souhaite, il peut vraiment aller là-bas avec les sénateurs et faire beaucoup de bonne législation pour rendre la vie meilleure".

Eh oui! La vidéo ici. Non seulement sa réponse est ridicule, mais en plus, le vice-président n'est aucunement en charge du sénat et n'est en aucun cas le bienvenu pour travailler sur les projets de loi avec les sénateurs. Au sénat, le seul rôle du vice-président est en réalité de donner un vote décisif dans les rares cas où il y a une égalité dans une consultation au sénat!

New_Picture__43_Regardez cet extrait hallucinant où une collaboratrice de Palin tente de sauver les meubles alors que le journaliste ne s'en laisse pas conter et la descend en flammes. C'est fabuleux.

Notez également le large sourire du consultant démocrate qui assiste à la scène et semble adorer le spectacle.

Au-delà de tout ceci, voici la manière dont le journaliste Brian Williams de NBC News a présenté l'entretien qui lui avait (enfin) été accordé: "Là vous avez une campagne qui a 10 points de retard dans nos sondages, 55% des personnes interrogées disent à présent que Sarah Palin n'est pas qualifiée pour être présidente. Et nous avons dû attendre, très patiemment, pendant 55 jours en tant que chaîne d'informations numéro 1 pour avoir notre chance d'interviewer la nominée à la vice-présidence du ticket républicain."

Mais un commentaire encore meilleur est venu du journaliste Chuck Todd, qui a décrit à quel point il avait été frappé par l'"intensité négative" et l'absence totale d'alchimie entre McCain et Palin alors qu'ils étaient assis l'un à côté de l'autre pour cette interview. Il ajoute que les voir ainsi donne à penser qu'ils se blament l'un l'autre pour leur campagne en échec. Regardez le commentaire, c'est plutôt dramatique.

Comme pour l'entretien avec Katie Couric, cette interview sera diffusée bout par bout durant les prochains jours. Il ne semble pas qu'il y ait des gaffes énormes (après tout, McCain était à côté pour veiller au grain...), mais cela pourrait être intéressant...

Posté par Pat Philly à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire