Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

22 octobre 2008

La Pennsylvanie comme ultime champ de bataille?

Il ne reste que 13 jours. Où en sommes-nous dans les sondages? Certains médias nous disent que Obama creuse l'écart en citant un sondage national lui donnant 14 points d'avance sur McCain. D'autres médias citent des sondages beaucoup plus serrés et clament que McCain est en train de revenir en force... Qui croire? Eh bien, personne: il est évidemment inutile de ne considérer qu'un seul résultat pour avoir une vision d'ensemble.

Il n'y a en vérité pas vraiment d'évolution au niveau des sondages nationaux: depuis trois semaines, Obama oscille autour de 50% d'intentions de vote et McCain est dans les 42 à 44%. Le graphique ci-dessous inclut, comme d'habitude, la moyenne des quatre baromètres Gallup, Research2000, Diageo et Rasmussen, qui prennent en compte des interviews sur les 3 jours précédant la date de publication. Les dernières données du jour concernent donc les sondages effectués de dimanche à mardi et commencent à refléter un possible effet du soutien de Colin Powell.

New_Picture__40_

Pour la situation au niveau des états, aucun état n'a changé de camp depuis la dernière mise à jour et la carte est donc identique: si l'élection avait lieu aujourd'hui et que les sondages étaient exacts, Obama remporterait 364 grands électeurs et McCain 174.

Jusqu'à présent, j'utilisais pour les résultats des sondages le site Real Clear Politics (RCP), qui effectue simplement  la moyenne des derniers sondages publiés. Ne sont pas inclus dans leurs moyennes les sondages effectués par des instituts affiliés à tel ou tel parti. Il y a bien sûr d'autres manières de rendre compte de la situation des sondages et j'ai décidé de les inclure également à titre de comparaison.
Le site fivethirtyeight.com ("538.com" dans le tableau ci-dessous) fait une moyenne des sondages, mais chaque résultat est pondéré plus ou moins en fonction de la fiabilité des instituts et en fonction de la date plus ou moins récente de publication.
Enfin, le site pollster.com inclus pour chaque état, tous les sondages dans un graphique, et ajuste une courbe de régression à toutes les données pour obtenir la tendance actuelle.

Bien entendu, aucune méthode n'est définitivement meilleure: il peut être discutable de rejeter tel ou tel sondage et oublier des données lorsqu'elles deviennent trop anciennes (RCP), il peut être peu objectif d'attribuer des coefficients de pondération à des instituts de sondages (538.com) et les résultats de pollster.com dépendent de la sensibilité utilisée pour effectuer le fit des données. Bref, j'ai choisi d'indiquer les trois méthodes: les états sont ensuite ordonnés du plus démocrate au plus républicain selon la moyenne de ces trois techniques. Figurent dans le tableau tous les états, sauf ceux où les trois sources donnent un écart de 10 points ou plus entre les candidats.

Image_2

La situation est un peu la même que d'habitude: le New Hampshire est l'état remporté par Kerry le plus serré, mais, on le voit, Obama est encore confortablement en avance là-bas. En ce qui concerne les états remportés par Bush en 2004, les conseillers de la campagne McCain ont affirmé tout haut l'autre jour qu'ils considéraient l'Iowa et le Nouveau-Mexique comme perdus, et c'est sans doute correct, comme on le voit dans le tableau. Fort bien. Donc les états de John Kerry + Iowa et Nouveau-Mexique, voilà qui donne à Obama 264 grands électeurs... Il lui en manque 5 pour atteindre une égalité au collège électoral, et 6 pour atteindre le palier crucial de 270. Dès lors, il est pour le moins étonnant que ces mêmes conseillers de McCain suggèrent également que le Colorado pourrait aussi être perdu d'avance. Car si McCain perd en plus le Colorado (9), Obama devient président avec 273 grands électeurs, indépendamment des résultats dans tous les autres états comme la Floride, l'Ohio, le Nevada, le Missouri, la Virginie et la Caroline du Nord, où il est d'ailleurs partout en tête! Car rappelons-le, il suffit à Obama de remporter un seul de ces 7 états pour être élu...

Oh, le camp McCain a depuis nié vouloir abandonner le Colorado, mais il semble bien que les dépenses publicitaires aient été réduites dans cet état (ainsi que dans le New Hampshire, le Wisconsin, le Maine et le Minnesota...) Mais alors, quelle est leur stratégie s'ils abandonnent tout cela? Eh bien, il semble que McCain veuille tenter de capturer un état gagner par Kerry... et tant qu'à faire, histoire de compenser les pertes prévues partout ailleurs, autant que ce soit un grand état. Il paraît donc que McCain va concentrer beaucoup d'efforts pour tenter de gagner... la Pennsylvanie!! On peut se demander s'il s'agit là d'une décision très sage: est-il raisonnable de tout miser sur un état où les sondages le donnent en retard d'une douzaine de points?

Cela dit, vu la situation pratiquement désespérée du camp républicain, cette stratégie n'est pas plus mauvaise qu'une autre. Quitte à jouer sur la couleur de Obama et avoir recours à tous les préjugés raciaux, autant y aller à fond, et on entend dire que McCain pourrait bien oser soulever le spectre du controversé révérend Wright dans une dernière tentative de faire peur aux électeurs.

New_Picture__41_Certains pensent que les sondages donnant régulièrement à Obama 10 à 15 points d'avance en Pennsylvanie sont exagérés. Cela dit, mentionnons que parmi les 8'731'661 électeurs inscrits dans l'état, il y a 4'465'551 démocrates (soit 51%) et 3'239'428 républicains (soit seulement 37%), les autres étant indépendants ou affiliés à un autre parti. Et que les sondages n'ont pas vraiment suivi la bonne direction pour McCain dernièrement (voir ci-contre).


Posté par Pat Philly à 11:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Un sondage fait ici (france), montre que tous les jeunes des citées ou des banlieux voteraient Barack Obama . Car disent-ils : il est comme nous , de couleur . Et conseillent à Obama de faire très attention à lui , et si il gagne , les jeunes lui enverront un gilet pare-balles . . .
    Vivement le denouement .

    Posté par COCO, 23 octobre 2008 à 03:22

Poster un commentaire