Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

15 octobre 2008

J-20: la situation actuelle et l'influence du vote anticipé

Dans moins de trois semaines, les élections ont lieu. De plus en plus, les chiffres montrent que l'on pourrait s'acheminer vers un véritable raz-de-marée démocrate où Obama remporte la présidence très largement, où les démocrates font basculer 8 à 10 sièges au sénat et plus d'une vingtaine à la chambre des représentants... Certes, rien n'est jamais fini avant l'élection, mais la situation est de pire en pire pour les républicains.

Voici déjà les sondages nationaux (moyenne des 4 baromètres quotidiens Gallup, Diageo, Research2000 et Rasmussen), qui présentent une grande stabilité depuis plusieurs semaines, avec Obama qui dépasse régulièrement 50% des intentions de vote, contre McCain qui tourne autour des 42 à 43%.

New_Picture__31_

Etat par état, voici ce que ça donne à présent, selon la moyenne des sondages actuels:

New_Picture__28_

Obama remporterait 364 grands électeurs et McCain 174. Parmi ces 364 votes, 313 sont "solides", c'est-à-dire que Obama a une avance de 4 points ou plus (en bleu foncé).

New_Picture__30_Le tableau des états cruciaux s'est encore vu amputé de 3 lignes depuis la dernière édition: l'Iowa, le Wisconsin et le Michigan sont à présent peu compétitifs, Obama ayant une avance de plus de 10 points dans chacun d'eux. Les états de "Base Obama" (avance de 10 points au moins) totalisent désormais 234 grands électeurs. Pas mal, étant donné qu'il en faut 270 pour être élu. En fait, le Washington, le Minnesota et le Maine sont les seuls états gagnés par Kerry qui figurent encore dans le tableau (et d'ailleurs il y a peu de sondages récents, donc ils sont sans doute déjà hors de danger). Peut-être qu'à la prochaine édition, le champ de bataille ne concernera que les états gagnés par Bush? A moins d'une véritable catastrophe pour Obama, on va vers une très large victoire.

La seule question à ce stade est de savoir si McCain va un peu limiter les dégâts ou si la déconfigure républicaine va être totale, avec le basculement d'états très conservateurs comme la Virginie-Occidentale, l'Indiana, voire même la Géorgie. Et n'oublions pas le Dakota du Nord, qui vient d'apparaître dans le tableau. C'est un état où il y a très peu de sondages (le dernier, à mi-septembre, donnait une large avance à McCain): pourtant une nouvelle enquête a donné Obama en tête de 2 points récemment. Nous parlons ici d'un état que Bush a remporté en 2004 avec 27 points d'avance! Difficile de donner un score moyen précis: en attendant de nouveaux résultats, nous le placerons à "-7.0" dans le tableau.

La raison pour laquelle il est peut-être trop tard pour que McCain puisse rattraper son retard est que les gens se rendent déjà aux urnes maintenant! En effet, dans de nombreux états, il est possible de voter à l'avance, et même si Obama fait une grosse gaffe au débat de ce soir ou qu'un scandale incroyable est révélé, ces électeurs-là ne pourront pas changer leur vote. Et des sondages ont déjà été effectués auprès des électeurs ayant déjà voté.

Au Nouveau-Mexique, par exemple, 10% des électeurs interrogés ont déjà voté, et ceux-ci disent avoir voté Obama avec une marge de 23 points d'avance par rapport à McCain. Les autres électeurs (n'ayant pas encore voté) disent aussi préférer Obama avec une marge de 6 points sur McCain. Le résultat le plus remarquable est que, en Géorgie, où 18% des électeurs ont déjà voté, Obama serait à présent en tête.

New_Picture__29_

Bien sûr, ces statistiques ne sont pas forcément très fiables. Néanmoins il est remarquable que Obama soit aussi largement en tête dans le vote anticipé. En fait, ce n'est même pas forcément typique pour un démocrate d'être en tête dans le vote anticipé. Parmi les électeurs ayant voté à l'avance, 62.2% auraient voté Bush en 2000 contre Al Gore, et 60.4% auraient voté Bush en 2004 contre John Kerry.

Certes, les gens qui votent tôt sont plutôt de farouches partisans que des électeurs indépendants ou indécis. Il est donc peu probable que McCain perde de cette façon beaucoup d'électeurs qui pourraient encore être convaincus dans les 20 prochains jours. Ce que ces résultats suggèrent, cependant, c'est que Obama va probablement réussir à mobiliser fortement sa base et atteindre un très bon taux de participation grâce au gros travail d'organisation fait sur le terrain.

C'est sûr, McCain va vraiment devoir faire une prestation spectaculaire ce soir, lors du dernier débat. Obama l'a défié d'oser évoquer le "terroriste" Ayers qui est soit-disant son ami: McCain dit qu'il le fera. Il va peut-être y avoir du sport...

Posté par Pat Philly à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire