Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

13 septembre 2008

Petits coups bas entre amis...

Le grand sujet de la semaine politique a, comme souvent, été d'une importance capitale pour l'avenir du pays: est-ce que Barack Obama aurait comparé Sarah Palin à un porc? Evoquant le programme économique de John McCain, Obama avait voulu montrer qu'il n'avait rien de novateur et n'était autre qu'une copie conforme de la politique sans succès de George Bush. Il a alors utilisé l'expression: "Vous pouvez mettre du rouge à lèvre sur un porc, mais cela reste un porc" (you can put lipstick on a pig, it's still a pig), qui est une expression plus ou moins courante.

Vous vous en doutez, les républicains sont montés aux barricades en feignant de s'offusquer de ce commentaire qui ne pouvait décidément qu'être une référence à la colistière républicaine... L'attaque est d'autant plus ridicule que McCain lui-même avait utilisé l'expression il y a quelque temps en référence à une proposition de Hillary Clinton...

Le camp McCain a bien entendu déjà largement joué la "carte femme", se plaignant que la si parfaite Sarah Palin était victime des accusations sexistes de ses adversaires.

Voyez le spot publicitaire de campagne plutôt puéril de McCain exploitant ce filon: vidéo ici.

"Il était la plus grande célébrité du monde... mais son étoile s'est éteinte... Alors ils se sont acharnés sur Sarah Palin, la traitant uniquement de mignonne... Cela s'est retourné contre eux, alors ils ont dit qu'elle ne faisait que ce qu'on lui disait. Ensuite, en désespoir de cause, ils ont traité Sarah Palin de menteuse. Quel manque de respect! Et comme le gouverneur Sarah Palin montre qu'ils ont tort, jour après jour! Je suis John McCain et j'approuve ce message."

Et puisque les spots de campagne en disent long sur le déroulement de la campagne, voyez encore cette vidéo de McCain. Citant des articles de journaux évoquant le supposé maigre bilan de Obama concernant le domaine de l'éducation, le spot demande ensuite: "La seule chose que Obama a apportée?" - "Une loi pour l'enseigement de l'éducation sexuelle... au jardin d'enfants!" Avant de conclure: "En apprendre sur le sexe avant d'apprendre à lire?... Barack Obama: mauvais sur l'éducation, mauvais pour votre famille... Je suis John McCain et j'approuve ce message."

Ce spot est particulièrement malhonnête et vicieux, puisque la législation que Obama avait fait passer consistait en fait à établir des bases pour la protection des enfants de maternelle face aux prédateurs sexuels. Le camp démocrate a bien sûr répliqué que "McCain et si déconnecté de la réalité qu'il se moque de laisser vos enfants aux mains des prédateurs sexuels", etc.

La campagne Obama a répondu de manière plus générale avec cette vidéo. Montrant d'abord un extrait de la campagne 2000 de McCain où il promettait de ne "jamais avoir recours à des bassesses pour atteindre les sommets", le spot demande: "Qu'est-il arrivé à John McCain? Il a diffusé les spots les plus répugnants jamais faits... Vraiment infect... Des propos diffamatoires malhonnêtes qu'il répète même lorsqu'ils ont été clairement identifiés comme mensongers... Au diable la vérité... Une campagne scandaleuse et ignoble... Après avoir voté comme Bush 90% du temps, proposant la même politique économique désastreuse, il semble que la tromperie est tout ce qu'il lui reste."

Comme vous le voyez, le niveau du débat s'est vraiment élevé ces derniers temps...

 

Posté par Pat Philly à 19:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Jeu de massacre

    Ce petit jeu de massacre est a mon avis souhaité par McCain qui a tout intérêt à tirer la campagne vers ce terrain pour distraire l'Amérique des réels problèmes provoqué, en grande parti, par les républicains... Souhaitons que la crise des marchés replace les vrais enjeux de cette élection au cœur des débats...

    Posté par sebkog, 16 septembre 2008 à 22:03

Poster un commentaire