Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

31 août 2008

Palin: idées rétrogrades ou bien dans la moyenne?

On m'a demandé comment  les positions conservatrices de Sarah Palin (par exemple son opposition farouche à l'avortement) sont percues aux Etats-Unis et dans quelle mesure elles correspondent à l'opinion générale de la majorité des Américains ou seulement la frange la plus religieuse du parti.

Elle est peut-être une des candidates de ticket présidentiel les plus conservatrices sur le plan social, quelque chose que la droite remarque et apprécie. Mais elle n'a pas forcément cette image auprès d'autres électeurs à qui ces positions pourraient déplaire. Cela vient peut-être de son style direct, avenant et modeste, ou de son histoire personnelle: quoi qu'il en soit, c'est une image trompeuse que les démocrates vont devoir entreprendre de démonter s'ils souhaitent faire de Sarah Palin un handicap pour McCain.

Mais au fait, est-ce que vouloir enseigner le créationnisme dans les écoles est réellement une idée si éloignée de l'opinion générale américaine? Que dire de remplacer les programmes d'éducation sexuelle par des efforts pour promouvoir l'abstinence seulement? Passons en revue rapidement quelques positions plus ou moins controversées de Sarah Palin, et leur popularité auprès de l'électorat américain.

Théorie de l'évolution

Bien que les vues personnelles de Palin sur la théorie de l'évolution son ambiguës, elle est pour enseigner le créationnisme en parallèle à l'évolution dans les écoles publiques.
La position de l'Amérique: un sondage de l'année dernière a rapporté que 53% des Américains croient que la théorie de l'évolution est tout à fait ou probablement vraie, contre 44% qui pensent qu'elle est tout à fait ou probablement fausse. Un autre sondage de 2006 a montré que les Américains sont majoritairement en faveur de l'enseignement du créationnisme dans les écoles, par 58% contre 35%. En conclusion, bien que cela puisse surprendre en Europe, les vues de Palin sont tout à fait en accord avec l'opinion générale américaine.

Réchauffement climatique

Sarah Palin ne croit pas que le réchauffement climatique est causé par l'homme. En outre, lors d'une interview de mai dernier, elle a dit douter qu'il y ait vraiment un quelconque réchauffement climatique lorsque, en relation à la fonte des glaces, elle déclare ne pas croire aux "spéculations sans précédent de modèles informatiques", qui ne peuvent sans doute pas prévoir les choses si longtemps à l'avance...
L'opinion américaine: une étude récente montre qu'une majorité d'Américains (80% contre 18%) croit que les températures globales ont bien augmenté. Un autre sondage partage les réponses en trois catégories: 54% croient que le réchauffement climatique existe et est causé par l'homme, 22% croisent que ça existe mais que l'homme n'a rien à voir avec ça, et 23% décrivent le réchauffement climatique comme "une théorie qui n'a pas encore été prouvée" !!

Crimes haineux

Aux Etats-Unis, l'accusation fédérale est possible pour les crimes, dit "haineux", commis sur la base de la race, couleur, religion, ou origine nationale quand elle engage dans une activité protégée au niveau fédéral. Des mesures pour ajouter le genre, l'identité sexuelle, l'orientation sexuelle et le handicap à la liste ont été proposées, mais ont échoué à cause de l'opposition conservatrice. Sarah Palin s'oppose à ces propositions s'étendre la définition à ces cas-là, et semble suggérer que les protections contre les crimes haineux sont superflus, point final. ("Non, je ne veux pas étendre les statuts des crimes haineux, car je crois que n'importe quel crime est haineux").
D'après un sondage de 2007, les Américains sont favorables aux statuts de crimes haineux par 78% contre 18%. Lorsque la définition est étendue pour inclure l'orientation sexuelle, le soutien diminue, mais ces lois rencontrent toujours une majorité d'opinions favorables (68% contre 27%). A ce sujet, Palin est donc bien en dehors de l'opinion générale (notons que McCain a la même position à cet égard).

Avortement

Elle croit que l'avortement doit être illégal "à l'exception des cas où le médecin détermine que la mère mourrait si la grossesse devait se poursuivre". Elle est même allée jusqu'à déclarer qu'elle resterait opposée à l'avortement même si sa propre fille avait été violée.
Bien que la plupart des sondages montrent que les Américains ne soutiennent l'avortement que par une très faible majorité, la tolérance pour l'avortement augmente significativement dans certains cas. En particulier, un sondage d'octobre 2007 indique que les Américains disent que l'avortement doit être légal en cas de viol ou d'inceste par 70% contre 21%. Un autre sondage trouve des résultats semblables: 16% des Américains partagent la vue de Palin que l'avortement doit être illégal sauf pour sauver la vie de la mère, tandis que 4% trouvent que l'avortement doit être illégal même dans ce cas extrême...

Education sexuelle

Sarah Palin remplacerait les programmes d'éducation sexuelle par des programmes promouvant l'abstinence uniquement.
L'Amérique a une position bien différente: 85% étaient en faveur de l'éducation sexuelle à l'école en 1985 déjà. Les chiffres ont augmenté depuis: un sondage de 2004 montre que 90% des Américains trouvent l'éducation sexuelle à l'école importante, tandis que 7% trouvent que l'éducation sexuelle ne devrait pas du tout être enseignée. Par ailleurs, 15% des Américains soutiennent des programmes pour enseigner uniquement l'abstinence.


Finalement, la gauche américaine a toujours eu peur de se mêler des problèmes culturels. Mais Palin a tout de même des positions qui ne trouvent un écho favorable que parmi 10%, 20% voire 30% de l'opinion américaine. Imaginez par exemple, que 34% des Américains  sont favorables à la légalisation de la marijuana, une position qui paraît complètement intenable pour des candidats nationaux, mais qui est en fait bien moins éloignée de l'opinion générale que beaucoup de positions de Sarah Palin.

UPDATE (1 sept): Dans un développement presque cocasse au vu de ce qui précède, nous apprenons aujourd'hui que la fille de Sarah Palin, âgée de 17 ans, est enceinte! Bien entendu, cela ne regarde personne. Mais au vu de l'image de modèle de vertu que la campagne essaie de projeter, on peut se demander comment cela va passer auprès de la même base ultra-religieuse qui prône des programmes d'enseignement de l'abstinence avant le mariage. (On vous rassure tout de même: Sarah Palin a précisé que sa fille allait épouser le père de son enfant. Ouf...)
Il est en fait très curieux que la campagne choisisse de diffuser l'information alors que toute l'attention des médias est tournée vers l'ouragan Gustav qui frappe en ce moment la Louisiane. Un moyen d'enterrer l'info sans faire trop de bruit?

Posté par Pat Philly à 22:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci pour ce billet instructif. Il reste inquiétant de constater que, selon les sondages, 4% des Américains estiment que l'hypothétique vie d'un foetus qui, s'il arrivait à terme, deviendrait un bébé orphelin, vaut plus que celle de sa mère, parce que les dieux l'ont voulu ainsi...

    Espérons que Sarah Palin n'arrive jamais aux commandes, ni ses pareils.

    Posté par Irfan, 01 septembre 2008 à 17:25

Poster un commentaire