Les élections américaines, live from Philly

La campagne présidentielle américaine, suivie et commentée au jour le jour depuis Philadelphie

29 août 2008

Palin vice-présidente, le quitte ou double de McCain

Sarah_Palin_4John McCain a donc fait son choix. Les favoris à la vice-présidence étaient l'ex-gouverneur du Massachusetts Mitt Romney ou le gouverneur du Minnesota Tim Pawlenty. McCain a pris tout le monde par surprise en choisissant le gouverneur de l'Alaska Sarah Palin. Son nom avait été évoqué, mais rare étaient ceux qui prenaient la possibilité au sérieux.


Sarah_Palin_1Elle a plusieurs particularités inhabituelles. Premièrement, c'est une femme. Deuxièmement, c'est une femme. Et ensuite, c'est une femme. McCain fait le pari que les électrices démocrates qui menaçaient de voter McCain après la déception de l'échec de Hillary, mettent leur menace à exécution. Il est possible que les hommes qui soutenaient Hillary Clinton, particulièrement dans la classe ouvrière des régions industrielles du nord-est, la trouvent mignonne (elle est arrivée deuxième au concours de Miss Alaska, photo ci-contre), mais de là à ce qu'ils votent pour elle en masse, il faudra voir.

Elle est très portée sur la religion, mère de cinq enfants, dont le plus jeune est trisomique. Elle est farouchement opposée à l'avortement. Cela permet à McCain de rassurer la base conservatrice du parti qui ne le trouvaient pas assez proche des "valeurs familiales" à leur goût (quand bien même McCain est en réalité un des membres les plus conservateurs du sénat). Elle est membre de la National Rifle Association, ce qui sera populaire auprès des propriétaires d'armes à feu.

Sarah_Palin_2Cependant, les analystes qui discutaient les candidats possibles pour McCain avaient considéré Palin comme peu probable pour plusieurs raisons qui sont toujours valables. Premièrement, il doit bien s'attendre à ce qu'un jourrnaliste lui demande légitimement: "Parmi les centaines de gouverneurs, sénateurs, représentants ou businessmen disponibles, pensez-vous réellement qu'une personne de 44 ans qui a moins de 2 ans d'expérience comme gouverneur d'un état peu peuplé est la meilleure candidate pour être présidente des Etats-Unis après vous?" Car après tout, elle n'a strictement aucune expérience de politique étrangère et n'y connaît pas forcément beaucoup plus non plus en politique intérieure, hormis le fait qu'entreprendre des forages pétroliers est une bonne chose. Cela pourra être perçu comme un geste purement politique. En effet, il est difficile d'imaginer qu'elle aurait été sélectionnée si elle avait été un homme vu son petit CV.

Sarah_Palin_5Deuxièmement, ce choix annihile le plus fort argument que McCain faisait contre Obama: qu'il n'avait pas d'expérience. Pour peu d'expérience qu'il ait (8 ans au sénat d'état de l'Illinois et presque 4 ans au sénat américain) c'est bien plus qu'elle (6 ans comme maire de Wasilla, petite ville de 7'000 habitants et bientôt 2 ans comme gouverneur de l'état). Comment va-t-il pouvoir argumenter qu'elle est prête à être présidente si Obama ne l'est pas?

Sarah_Palin_3Troisièmement, comme beaucoup de politiciens de l'Alaska ces temps-ci, Palin est impliquée dans un scandale d'éthique. Sa soeur était mariée à Mike Wooten, policier de l'état. Le couple a divorcé et s'est déchiré pour avoir la garde des enfants. Sarah Palin voulait aider sa soeur, et a donc demandé au chef de la police, Walt Monegan, de virer son beau-frère si génant. Celui-ci ayant refusé d'obtempérer, elle a donc viré Monegan lui-même. Il a protesté si violemment que le parlement de l'état a nommé un juge pour déterminer s'il s'agissait d'un abus de pouvoir du gouverneur. ll est très étrange que McCain veuille être associé à quelqu'un mêlé à des affaires d'éthique. Les démocrates diront: "Rien de nouveau sous le soleil". En tout cas, on peut déjà imaginer le débat entre les vice-présidents opposant Joe Biden, vieux renard de la politique et président du comité des affaires étrangères du sénat à Sarah Palin qui a été gouverneur pendant deux ans.

Bref, McCain fait le pari que le choix de Palin l'aidera auprès des conservateurs et les électeurs déçus de Hillary, malgré le fait que beaucoup la verront peu qualifiée pour être à deux doigts de la présidence (rappelons que McCain a 72 ans). Malgré le fait que les sondages nationaux sont assez serrés, McCain a sans doute réalisé qu'il est en retard et avait vraiment besoin de tenter quelque chose pour reprendre l'avantage.

Posté par Pat Philly à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire